Balade à Fleurieux sur l’Arbresle

Balade à Fleurieux sur   l’Arbresle

Notre ville doit son nom à la famille Fleurieu et plus particulièrement à Charles -Pierre Claret de Fleurieu (1738 – 1810), fils du comte de Fleurieu. Charles -Pierre, alors ministre de la marine est connu pour avoir conçu les premières montres marines.

Fleurieux sur l’Arbresle est une commune très ancienne. De récents travaux routiers ont mis à jour une ferme gallo – romaine qui daterait d’environ 2000 ans. D’autres traces d’un passé plus récent sont bien visibles. Cette balade dans Fleurieux vous permet de les découvrir.

Suivez le guide !

Des « pierres dorées »

Au sortir de notre maison, tournez à gauche. Après ce petit raidillon, contournez sur votre droite une très ancienne ferme dont plusieurs parties sont en « pierre dorée » du Beaujolais. Cette ferme mais aussi notre maison datent du 19ème siècle et sont les plus anciennes habitations du hameau des Pesses que vous traversez. « Les Pesses » désignaient autrefois les pâturages.

Des diligences au Poteau

Continuez sur cette petite route puis à l’embranchement prenez à gauche. Encore une montée, plus longue mais beaucoup plus douce. Elle vous mène au lieu-dit « Le Poteau », un autre hameau de Fleurieux.

Du temps des diligences c’était une étape sur une voie de communication importante. En effet on pouvait voir des relais de postes et des auberges. Chevaux, cochers et passagers y passaient la nuit. L’une des maisons au carrefour a d’ailleurs encore de nos jours les auges des chevaux. Ce sont des bancs en pierre, accolés à la maison, ponctués d’excavations où les chevaux allaient boire.

Napoléon 1er à Fleurieux

Continuez tout droit et traversez la « Route Napoléon ». Cette route doit son nom aux nombreux passages de Napoléon 1er , entre autres à l’occasion de la bataille d’Italie puis plus tard lors de son départ en exil. Ce fut un passage obligé pour les carrosses royaux mais aussi pour les marchands qui, venus du nord, se rendaient aux foires de Lyon.

Revenons à notre balade d’aujourd’hui. Marchez encore tout droit et traversez champs cultivés et vignobles par un chemin caillouteux qui finit par descendre jusqu’à une petite route goudronnée.

Un caveau sur deux communes

Tournez à gauche. Vous passez devant « Le caveau Jomard ». La famille Jomard cultive la vigne depuis le 16ème siècle! Actuellement Pierre Jomard et son fils Michel produisent du Beaujolais, du Coteaux du Lyonnais, des eaux de vie et des jus de fruits.

Le caveau présente une singularité. En effet, il se trouve sur la commune de Fleurieux tandis que l’énorme bouteille végétalisée, emblème du caveau, est située sur Eveux. Fleurieux et Eveux se jouxtent et une partie de l’Histoire leur est commune. Avant la révolution française Eveux était une paroisse annexe à Fleurieux. A la Révolution, lors de la transformation des paroisses en communes, elles devinrent deux communes distinctes.

Levy un autre hameau de Fleurieux

Passez devant le caveau et 200 mètres plus loin faîtes un tout petit détour sur votre droite pour voir le « Lavoir de Levy ». Ce lavoir date du 18ème siècle. Ila été restauré par les bénévoles de l’association « Histoire et Patrimoine Fleurinois ». Admirez sa succession de trop pleins.

Deux châteaux à Fleurieux

Revenez sur cette petite route sinueuse et continuez jusqu’au croisement. Allez tout droit en direction du cœur de Fleurieux.

Un peu avant d’arriver au centre du village, admirez sur votre droite les tourelles du Château de Bel Air. L’entrée du château est un bel exemple de « pierre dorée ». Construit au 16ème siècle, ce château privé est de nos jours encore habité par une famille.

Passez devant la mairie et prenez à gauche la rue qui monte. A la fin de cette rue, arrêtez vous devant le parc et admirez « Le Château du Chêne ». Ce magnifique bâtiment ainsi que le mur d’enceinte et ses deux petits pavillons ont été admirablement restaurés. Le château, auquel un bâtiment moderne a été ajouté, abrite l’école primaire et maternelle de Fleurieux, pour le grand bonheur de nos petits fleurinois.

Retour par le centre du village et la Corniche

Retournez en direction du centre du village, arrêtez vous devant l’église Saint – Barthélémy. Construite au 15ème siècle, elle fut remaniée à plusieurs reprises et restaurée en 2003.Elle offre au regard son portail en « pierre dorée » du 16ème siècle.

Quelques mètres plus loin, passez devant les deux petits immeubles qui cachent en partie le cimetière. Continuez la route jusqu’à la grande croix en « pierre dorée«  et prenez sur votre gauche la Route de la Corniche. Comme son nom le laisse à penser, vous aurez en contrebas une magnifique vue sur la vallée de l’Azergues et le Beaujolais tout proche.

A la fin de la Route de la Corniche, tournez à droite et retrouvez la première partie du circuit.

Vous voulez en savoir plus sur Fleurieux? Consultez le site de l’histoire et du patrimoine Fleurinois.

Bien d’autres randonnées vous attendent pour découvrir Fleurieux , et plus largement le Pays de l’Arbresle.

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

fr Français
X